Lithotriteur

La lithotritie (lithos : calcul, tritie : casser) est destinée à la fragmentation
de votre calcul rénal ou urétéral pour le réduire en fragments qui seront éliminés par les voies naturelles.

Principe du traitement

 

Il s’agit d’une méthode extracorporelle qui permet de fragmenter le calcul grâce à des ondes de choc générées par un lithotriteur.

Plusieurs générateurs d’ondes existent et nous utilisons un générateur piézo électrique qui permet de traiter les calculs sans anesthésie générale.
Le contact de la tête de traitement avec la peau du patient permet de propager et de focaliser les ondes de choc sur le calcul. Celui-ci est ainsi réduit en fragments qui seront ensuite éliminés dans la majorité des cas. Cette élimination se fait par les voies urinaires.
En fonction de la taille, de la résistance de votre calcul et de la réponse au traitement, une ou plusieurs séances peuvent être nécessaires.

Durée moyenne de séjour

Le traitement dure habituellement moins d’une heure, temps pendant lequel vous êtes allongé. La sortie est assurée juste après le traitement après s’être assuré que vous ne souffrez pas.

Précautions avant le traitement

Il est important de s’assurer de l’absence d’infection urinaire et de signaler si vous prenez des médicaments qui fluidifient le sang (anti-agrégants plaquettaires ou anticoagulants), Ce traitement n’est pas recommandé chez la femme enceinte.
N’oubliez pas d’amener vos dernières radiographies abdominales.

Déroulement du traitement

Le lithotriteur est installé dans une salle dédiée au rez de chaussée de la clinique Saint Augustin.

Repérage du calcul

Vous êtes allongé sur une table de traitement, deux appareils de repérage (Rayons X et échographie) permettent simultanément de localiser le calcul. Un ballon rempli d’eau et couvert de gel d’échographie est alors mis au contact de la peau pour permettre aux ondes de chocs de se propager jusqu’au calcul pour le fragmenter.

Fragmentation du calcul

Lorsque le calcul est amené sur la zone focale de tir, l’urologue déclenche le temps du bombardement. Vous entendrez le bruit de ces ondes de choc. La puissance du tir est déterminée par la taille du calcul et votre sensation de douleur. La puissance doit toujours rester en dessous du seuil douloureux et à tout moment la puissance de tir est descendue si vous ressentez une gène quelconque.
Le nombre d’impacts sera déterminé par votre urologue et en fonction des modifications radiographiques observées au cours de la séance. Le temps de tir varie entre 15 minutes et 45 minutes par séance.

Suites normales

Habituellement les urines sont colorées de sang pendant quelques heures à quelques jours. Il est recommandé de boire abondamment pendant les jours qui suivent le traitement.
Des douleurs et des troubles pour uriner peuvent survenir qui correspondent à la migration des fragments. Un traitement antalgique et anti inflammatoire peut être nécessaire et normalement prescrit par votre urologue.
Les fragments s’éliminent par les voies naturelles dans un délai compris entre quelques jours et quelques semaines.
Il est recommandé de filtrer vos urines et de recueillir les fragments pour qu’ils
soient analysés. Ceci permettra de vous proposer un régime alimentaire et des boissons adaptés afin de diminuer le risque de récidive des calculs.
Un contrôle radiographique est réalisé dans les semaines qui suivent le traitement pour s’assurer de la fragmentation et de l’élimination du calcul. En cas de calcul résiduel, un nouveau traitement par lithotritie peut être proposé.

Risques et complications

Les complications graves sont exceptionnelles, mais la lithotritie peut donner lieu aux complications suivantes :

Coliques néphrétiques

Si un fragment du calcul bloque le passage de l’urine entre le rein et la vessie, des douleurs intenses peuvent apparaître. Dans ce cas, vous devez diminuer la consommation de liquide et prendre le traitement antalgique et/ou anti inflammatoire qui vous a été prescrit. En cas de résistance à ce traitement, une prise en charge médicale (médecin traitant, SOS médecin ou appel à la clinique) est nécessaire.

Infection urinaire

Si vous présentez des frissons et/ou de la fièvre vous devez contacter sans tarder votre urologue, le service des urgences et/ou votre médecin traitant pour une  prise en charge adaptée.

Hématome

Exceptionnellement peut apparaître un hématome dans ou autour du rein, justifiant d’une hospitalisation pour un bilan précis des lésions.

Activités de lithotritie à la clinique

Depuis 2009, la clinique Saint Augustin a investi dans un lithotriteur Piezo électrique PIEZO 3000 de la société Wolf. Actuellement, 250 traitements sont
effectués annuellement pour des calculs du rein, des uretères mais également
sur des calcifications pancréatiques.
Ces traitements sont effectués exclusivement sans anesthésie générale. Les taux de succès sont de l’ordre de 90 % de fragmentation mais 70 % d’élimination complète souvent en raison de calculs situés dans la portion inférieure du rein ou de calculs durs justifiant plusieurs traitements. Aucune complication grave n’est à signaler.